le-developpement-de-la-motricite-globale-chez-lenfant-selon-montessori

Le développement de la motricité globale chez l’enfant selon Montessori

Selon les observations de Maria Montessori, le développement moteur du bambin continue à se forger pendant toute son enfance. De ce fait, il est important de choisir des jouets et des jeux Montessori pour soutenir l’amélioration de la motricité globale chez les petits. Ainsi, il pourra travailler activement sur le développement de ses facultés psychomotrices.

Qu’est-ce que le concept de motricité globale ? Comment se fait le développement de la motricité chez l'enfant selon Montessori ? Quelles sont les habiletés motrices que l’enfant doit développer ?

Motricité globale : de quoi s’agit-il ?

On désigne par le terme motricité globale la capacité chez l’enfant d’agir pour maîtriser son entourage. Il mobilise des habiletés motrices lui permettant de gagner davantage de contrôle sur ses gestes et de maîtriser sa force.

Développement de la motricité globale : une évolution progressive

Le développement de la motricité globale chez votre enfant est un processus continu. Maria Montessori y voit même une expression de l’essence unique de chaque petit et de ses traits personnels. Or, il faut souligner que cette croissance est intimement liée au développement de l’activité cérébrale. En lui procurant un matériel éducatif élaboré selon les principes Montessori et un environnement propice à son apprentissage, vous l’encouragerez à mieux maîtriser son corps.

Petit à petit, il établira une maîtrise de ses membres. De la naissance à 6 mois, vous remarquerez que les bébés commencent à manifester des aptitudes motrices de la tête aux pieds. En effet, le bébé sera d’abord dans la maîtrise de la partie supérieure de son corps durant les premiers mois. Alors, privilégiez la position sur le ventre et offrez-lui des anneaux de dentition Montessori et des hochets afin qu’il puisse travailler la coordination de ses mouvements et sa force.

À partir de 7 mois, il apprend à faire ses premiers pas. Encouragez-le à s’asseoir seul afin qu’il puisse adopter cette nouvelle posture par lui-même. Au fur et à mesure, vous remarquerez qu’il se tiendra de mieux en mieux. Il se mettra à explorer son entourage à 4 pattes pour ensuite appréhender la position verticale à partir des 9 mois. Il cherchera à s’appuyer sur des surfaces autour de lui comme, les murs, les miroirs, les bancs et les fauteuils. Franchissant le détour des 12 mois, il apprendra non seulement à marcher sans tituber, mais pourra aussi descendre ou monter les escaliers. Ainsi, il est important de lui fournir les supports nécessaires pour soutenir cette opération motrice.

Habiletés motrices à acquérir

Au niveau des habiletés motrices qui marquent le développement de votre enfant, nous pouvons différencier 3 catégories distinctes :

Locomotion

C'est la faculté d'effectuer un mouvement d’un point à un autre. Elle englobe l’action de marcher, sauter, courir ou encore grimper.

Stabilisation

Un mouvement stable a lieu dans un cadre fixe. Il s’agit donc d’observer les différentes positions du corps. On y retrouve des gestes comme tirer, tourner, pousser mais aussi se balancer.

Manipulation

Cette aptitude concerne la faculté de déplacer les objets que ce soit en les lançant, en donnant des coups de pied ou en les attrapant. Il faut souligner que le développement de ces facultés est particulièrement prioritaire. En effet, elles seront utiles à l’enfant dès l’âge de 6 ans, l'âge préscolaire, et jusqu’à atteindre le palier des 12 ans.

Motricité globale : quelle importance ?

Fournir à votre enfant des jeux et jouets Montessori pour développer sa motricité globale a de multiples bénéfices. Fournir un effort physique dans le cadre d’une activité ludique enrichissante l’initie à un mode de vie équilibré. Cela l’aidera également à travailler sa force et augmentera sa confiance en son corps. De même, plusieurs études scientifiques ont démontré l’impact positif de la motricité globale sur la croissance physique et intellectuelle de l’enfant.

À long terme, l’enfant sera plus autonome et aura une plus grande estime de lui-même. En lui proposant des activités qui stimulent sa motricité globale, vous participez à accroître sa maturité cérébrale. Plus tard, lorsqu’il sera sur les bancs de l’école, le travail ciblant l’amélioration de sa motricité globale aura des effets positifs sur son écriture mais aussi sur sa position assise.

Nous vous recommandons ces autres pages

paradis du jouet logo
Inscrivez-vous à la newsletter & recevez -10 % sur votre première commande

Profitez-en !