montessori_methode

Qu’est-ce que la pédagogie Montessori ?

Les enseignements de Maria Montessori sont désormais connus dans le monde entier. Découvrons en détail les jeux, les activités, la gestion des environnements et tout ce qui concerne sa méthode éducative, ou plutôt, sa philosophie.

En quoi consiste la méthode Montessori ? Avant de répondre à cette question, il convient de clarifier un point : lorsque l’on parle de Maria Montessori, il faut parler de philosophie plutôt que de méthode éducative. Voyons pourquoi.

Qui était Maria Montessori ?

Femme aux multiples talents (philosophe, pédagogue, médecin, designer, conservatrice, planificatrice, féministe), Maria Montessori a inspiré et inspire encore aujourd’hui, par son œuvre et ses textes – denses, profonds, complets, considérant l’enfant dans toute sa complexité et son unité -, des éducateurs, des parents, des puériculteurs, des architectes, des gestionnaires et, bien sûr, des enseignants des écoles maternelles, primaires et secondaires. Sa contribution la plus importante a été de sensibiliser les adultes à changer leur vision de l’enfance. L’enfant de Maria Montessori est une “personne” dotée de compétences à développer de manière autonome, qui se découvre et découvre le monde dans son propre environnement éducatif – un environnement préparé – par l’action, accompagné par un adulte attentif, doux, humble, patient, responsable, sérieux, actif et curieux.

Tout savoir sur Maria Montessori

Qu’est-ce que le “jeu” Montessori ?

Nous mettons des guillemets au terme “jeu” car vous ne le trouverez guère dans les pages des livres de Maria Montessori. Pour quelle raison ? Non pas parce que dans la méthode Montessori les jeux ne sont pas envisagés ou parce que les enfants ne doivent pas jouer dans le sens que nous imaginons tous (il existe de nombreux jeux Montessori “à faire soi-même” : jeux Montessori pour le nouveau-né, pour les enfants de 2 ans, et aussi pour les plus vieux), mais plutôt parce que le sens du mot “jeu” peut mal comprendre l’action de l’enfant. Le terme vient du latin iŏcus (blague, farce) mais l’activité libre de l’enfant est tout sauf une blague.

activite_montessori

L’enfant réalise ses actions avec sérieux : il met un bouton dans la boîte pour affiner son habileté manuelle, tout comme il empile les cubes de la ” tour rose ” pour expérimenter le concept de ” grand ” et de ” petit “. C’est par l’utilisation de ses mains que l’enfant crée son intelligence, à tel point que Montessori a défini la main comme un “organe psychique”. Maria Montessori appelle les “jeux ou les jouets” des Matériels Montessori, car pour elle ce sont des outils.

Activités Montessori : quelques exemples

Voici une série de jeux et d’activités Montessori que l’enfant peut également pratiquer à la maison. Les mêmes, au sein des écoles, sont divisées et regroupées par centres d’intérêt : vie pratique, motricité fine, sensorielle, art plastique, éducation cosmique, lecture, écriture et mathématiques. Il est nécessaire de penser à la planification et à la mise en place en identifiant un récipient (plateau ou boîte) qui contient tout ce qui est nécessaire pour réaliser l’activité, après quoi il faut choisir un endroit où tout mettre, de manière que l’enfant puisse le voir et l’atteindre de manière autonome.

jardinage_montessori
  • Mise en pot.
    Le rempotage est l’une des activités que les enfants aiment le plus (surtout ceux âgés de 1 à 3 ans). Au début, le versement se fait avec les mains, puis avec une cuillère, plus tard avec un compte-gouttes ou une éponge. Le premier matériau à décanter sera solide et volumineux, puis de plus en plus petit, voire liquide.
  • Nomenclature.
    À partir de 18 mois, on peut proposer des activités qui favorisent le développement linguistique. Un objet tridimensionnel doit être reconnu et mis en correspondance avec son image correspondante. À partir de 3 ans, il est conseillé d’associer également l’écriture, ce qui permettra à l’enfant de se familiariser avec le signe graphique correspondant.
  • Activités de la vie pratique.
    Cette catégorie regroupe toutes les actions qui favorisent le développement de l’autonomie dans la prise en charge de soi et de son environnement : se laver les mains, mettre la table, laver un verre, prendre soin d’une plante, presser des agrumes, lacer, tamiser, etc.
  • Initiation à l’écriture.
    Un plateau avec de la farine de maïs, une série de cartes représentant des traces abstraites ou des signes graphiques (lettres ou chiffres). L’enfant essaiera de reproduire à l’intérieur du plateau le signe figurant sur la carte choisie.
  • Formes et couleurs.
    Il vous faut un tapis et des formes géométriques ou des cartes de couleur unie. Une fois la forme (ou la couleur) choisie, placez l’objet dans un coin du tapis, et l’enfant devra chercher dix objets dans les environs qui ont la même forme ou la même couleur.

Meubles Montessori

Dans de nombreuses écoles, il est facile de trouver du mobilier Montessori adapté aux enfants. Petites tables, sièges, petits lavabos et toilettes, bancs pour changer de chaussures, etc. Voyons en détail les caractéristiques qu’ils doivent avoir.

Table Montessori : Il s’agit de petites tables qui servent à rapprocher les enfants de la vie pratique et de certaines compétences importantes à appliquer tous les jours à la maison ou à l’école.

Tabourets Montessori : Maria Montessori a conçu le mobilier en fonction de son utilisation : les chaises, les tables et les tabourets devaient être facilement transportables par les enfants pour aménager les espaces à leur guise, mais aussi pour en prendre soin (par exemple, les emmener au coin “grande lessive” dans l’espace de vie pratique).

Plateaux Montessori : À l’intérieur des étagères ouvertes, vous pouvez placer des plateaux contenant des activités visibles et disponibles pour les enfants tout au long de la journée. Le matériel exposé dans la salle suscite l’intérêt de l’enfant, l’amenant à réaliser une activité individuelle, ou collective s’il en ressent le désir.

Lits Montessori : Par “lits Montessori”, nous entendons des lits bas qui permettent à l’enfant de se sentir libre de monter et descendre même avant l’âge d’un an. À ce jour, la conception des lits qui s’inspirent de la pédagogie Montessori sont variés, ce qu’il faut rechercher c’est : des matériaux de qualité, la sécurité (pas de colle, de peinture, de vis), la présence d’une descente facile sur le grand côté.

Matériel Montessori

Outre le mobilier, le matériel exposé à l’intérieur des salles Montessori “attire” l’intérêt de l’enfant, l’amenant à réaliser des activités individuelles ou en petits groupes si et quand il en ressent le désir. Le matériel Montessori a un but et une présentation précis : favoriser la concentration et éviter la dispersion de l’énergie. Voici quelques exemples de matériel scientifique Montessori.

Boîte à alphabet Montessori

Il s’agit d’une boîte contenant toutes les lettres de l’alphabet en plusieurs exemplaires, divisées en compartiments individuels. Les lettres sont en bois et existent en deux couleurs : rouge pour les voyelles, bleu pour les consonnes. Avec ces lettres, les enfants expérimentent les premières constructions de mots.

Tour Montessori

Dix cubes en bois, tous de la même couleur, qui initient les enfants au concept du grand et du petit à partir de 18 mois. La relation entre les cubes est scientifique : le plus petit est exactement dix fois plus grand, et sans s’en rendre compte, l’enfant s’entraîne à travailler sur l’échelle décimale dès son plus jeune âge.

Joints en fer

Une série de formes géométriques plates avec un bouton central (de cette façon, elles peuvent être facilement saisies et transportées sur la feuille), contenues dans un cadre carré, initient l’enfant au dessin, aux hachures, à la gestion du contour, au contrôle du crayon et de l’espace sur la feuille. Il s’agit d’un matériel de pré-écriture et d’une introduction au dessin libre.

Des perles pour les mathématiques

Pour initier les enfants aux mathématiques, Maria Montessori a choisi la perle, une matière précieuse et rare à conserver précieusement, ce qui nous permet de comprendre l’amour qu’elle réservait au choix des matériaux pour ses enfants et combien leur croissance intellectuelle était précieuse pour elle. Les perles sont présentées en vrac pour compter les unités, attachées “en bâtons” pour traiter les dizaines, “en cubes” pour montrer les centaines, elles deviennent des “chaînes de 1000” et sont accrochées dans la classe pour briller et attirer les enfants à partir de 3 ans.

Ces matériels, ainsi que d’autres, doivent être soigneusement étudiés par les enseignants afin de pouvoir être utilisés à des fins pédagogiques. Il n’est certainement pas recommandé de les utiliser de manière inappropriée, par exemple à la maison ou dans un autre endroit inadéquat.

D’autre part, de nombreux matériaux, jeux, rituels et mobiliers sont attribués à tort à Maria Montessori : parfois seulement parce qu’ils sont en bois, d’autres fois parce qu’ils ressemblent ou rappellent des matériaux scientifiques qu’elle a conçus. C’est pourquoi il est très facile de trouver des mots étranges comme “arbres de Noël Montessori”, “panneau ou table sensorielle Montessori”, “pot calme Montessori”. À cet égard, il est nécessaire de préciser qu’il existe des matériaux scientifiques dont Maria Montessori parle dans ses textes (elle décrit de manière très détaillée leur aspect, leurs caractéristiques, leurs buts et leurs utilisations) et d’autres qui ne le sont pas mais qui peuvent être définis comme étant d’inspiration montessorienne s’ils respectent certaines caractéristiques, à savoir :

  • Le choix d’un ordre esthétique
  • l’utilisation de matériaux de haute qualité
  • l’autocorrection du matériel, c’est-à-dire un matériel qui éduque à l’autocorrection de l’erreur ;
  • l’isolement de la qualité, c’est-à-dire lorsque chaque matériel permet à l’enfant de se concentrer sur une seule qualité à la fois, afin d’éviter toute confusion (par exemple, la tour rose, qui enseigne la taille, sera composée de blocs de bois qui ne diffèrent que par leur taille et non par leur couleur) ;
  • la nature scientifique des images reproduites.

Tout comme l’environnement Montessori (à la maison comme à l’école), le matériel Montessori favorise la concentration de l’enfant, suscite son intérêt et, par conséquent, son apprentissage. C’est pourquoi il est important qu’elles soient belles, adaptées, en ordre, propres, intégrales, “intelligentes”.

Critique de la méthode Montessori

Nous avons vu tant d’avantages de la méthode Montessori, mais qu’en est-il des inconvénients ? La force de la pédagogie Montessori réside dans son caractère scientifique : Maria Montessori a structuré sa pensée, ses matériaux, son mobilier et le rôle de l’éducateur à partir de l’observation scientifique de l’enfant. C’est pourquoi il est facile de trouver des preuves de la validité de ses solutions. Ce qu’il faut souligner – et qu’on oublie souvent – c’est qu’adopter une éducation Montessori demande beaucoup d’engagement, de constance, d’humilité et de patience : il faut observer l’enfant pour le comprendre, remettre en question l’environnement chaque fois qu’il n’est pas fonctionnel, l’adulte doit se faire discret, relâcher son jugement, sa possession et sa direction. Parfois, à tort, on pense à la liberté de l’enfant comme à une absence de règles, ou à l’autonomie comme à l’inutilité de l’obéissance. Mais le discours est beaucoup plus complexe, et en lisant les mots de Maria Montessori avec soin et attention, il est facile de le comprendre.

La méthode Montessori à la maison

Est-il possible d’adopter la méthode Montessori à la maison ? Comme mentionné au début de cet article, la méthode Montessori définit une philosophie de vie, une vision de l’enfance, et la réponse ne peut donc être qu’affirmative. La maison peut devenir un lieu d’exercice, de développement de l’autonomie et de l’indépendance si elle est conçue et organisée en faveur des plus petits et de toute la famille.

eveil Montessori

Une attention particulière doit être accordée à la définition des routines, à la gestion des espaces et à la disposition des matériaux : à la maison, les enfants ne doivent pas trouver l’environnement de l’école Montessori, mais un environnement domestique chaleureux, des objets quotidiens, des matériaux et des jeux de bricolage. À la maison, les enfants doivent étendre le linge, faire le lit, plier le linge, préparer la table, laver les légumes, se couper les ongles, balayer, laver les vitres, lire, dessiner, repasser, arroser les plantes, ramasser les feuilles dans le jardin : autant d’activités domestiques dans lesquelles impliquer les plus jeunes pour qu’ils deviennent autonomes, responsables, maîtres de leur corps et de leur main, dans un esprit de communauté et de respect et de soin de l’environnement.

La méthode Montessori : fonctionne-t-elle avec le nouveau-né ?

Le Secret de l’Enfance est le texte de Maria Montessori dans lequel on retrouve son idée du début de la vie : la nécessité de garder, respecter, protéger une créature qui a tout le potentiel pour s’éduquer si elle est immergée dans un environnement accueillant, adapté, stimulant. Au début de la vie, les enfants jettent les bases de tout développement futur en termes de relations, d’autonomie, d’estime de soi, de confiance et de compétences. Maria Montessori appelle le nouveau-né un “embryon spirituel” pour nous aider à comprendre comment son esprit, dès le premier souffle, tout comme l’embryon dans le ventre de la mère, a besoin de conditions favorables et facilitantes pour se développer au mieux. Montessori nous enseigne que l’enfant, mieux que quiconque, peut nous montrer le chemin à suivre pour être à ses côtés de la meilleure façon.

La méthode Montessori à l’école maternelle

parent_enfant_montessori

L’enfant de 0 à 3 ans est un enfant explorateur qui a besoin d’un environnement à découvrir à l’aide de ses cinq sens. Les matériaux proposés doivent être beaux, soignés, fascinants, fabriqués avec des matériaux naturels et une “forte personnalité”, comme le bois, la céramique, le verre, le métal. Les expériences que l’enfant vivra à cette période de sa vie poseront les bases de sa croissance, son vocabulaire sensoriel s’enrichira au fur et à mesure des expériences sensorielles qu’il aura vécues. L’adulte doit se percevoir comme un directeur et un conservateur de l’environnement plutôt que comme un animateur, et doit être gentil, aimant et discret

La “maison des enfants” : le jardin d’enfants selon Maria Montessori

L’enfant de 3 à 6 ans vit à l’école maternelle, que Maria Montessori appelait la “maison des enfants”, un lieu privilégié pour mettre en ordre les informations recueillies dans l’environnement au cours des années précédentes. Au cours de cette période, l’enfant classe les connaissances et affine les compétences acquises au cours des trois premières années : habiletés manuelles, coordination motrice, langage et relations.

Mathématiques Montessori et autres matières

Le matériel scientifique accompagnera l’enfant dans l’approfondissement de sa culture : botanique, biologie, physique, astronomie, ainsi que l’écriture, la lecture et les mathématiques. Le matériel sera le lien entre l’enseignant et l’enfant, qui ne sera pas enseigné, mais plutôt accompagné par un “facilitateur” (l’enseignant) dans la conquête de nouvelles connaissances.

La méthode Montessori à l’école primaire

À partir de 6 ans, l’enfant entre dans la deuxième période de développement : le plan de l’abstraction. En outre, l’âge de 6 ans marque également l’entrée dans la période de coopération, d’échange et de relations avec les pairs. La méthode Montessori à l’école primaire exige que la liberté, l’autonomie et la responsabilité soient accordées aux enfants à chaque étape de la journée. L’enfant sera éduqué à partir de ses questions et des stimuli provenant de ses pairs, du monde extérieur, de ses expériences et de l’adulte, qui dans cette période de développement est plus que jamais un modèle et un guide.

Montessori : phrases célèbres

Voici pour vous une sélection de phrases prononcées par Maria Montessori au cours de sa vie :

“L’éducation commence à la naissance”.
“Une preuve de la justesse de notre action éducative est le bonheur de l’enfant”.
“On a beaucoup parlé ces derniers temps des droits de l’homme, et surtout des droits du travailleur, mais le moment est venu de parler des droits sociaux de l’enfant.”
“N’aidez jamais un enfant pendant qu’il effectue une tâche dans laquelle il sent qu’il peut réussir”.
“Enseigner demande de l’excitation. Cependant, beaucoup de gens pensent encore que si on s’amuse, on n’apprend pas.”
“La première condition préalable au développement de l’enfant est la concentration. L’enfant qui se concentre est immensément heureux.”
“Le jeu est le travail de l’enfant”.
“L’environnement doit être plein de motifs d’intérêt qui se prêtent à des activités et invitent l’enfant à mener ses propres expériences”.
“Qui ne comprend pas qu’apprendre à un enfant à manger, à se laver, à s’habiller, est un travail bien plus long, difficile et patient que de le nourrir, le laver et l’habiller ? Tout cela est une aide inutile, c’est une entrave au développement des forces naturelles.”
“L’adulte doit devenir humble et apprendre de l’enfant pour être grand”.
“L’enfant est à la fois un espoir et une promesse pour l’humanité”.

paradis du jouet logo
Inscrivez-vous à la newsletter & recevez -10 % sur votre première commande

Profitez-en !