Livraison offerte à partir de 49€ en France métropolitaine

Le développement de la motricité chez l’enfant selon Montessori

le-developpement-de-la-motricite-chez-lenfant-selon-montessori

La docteure Maria Montessori établit une corrélation intime entre le développement du mouvement et le progrès mental de l’enfant. La pédagogie qu’elle a conçue insiste sur l’importance de l’accomplissement et de l’apprentissage à travers l’expérience et une approche autonome.

Comment l'enfant se développe dans la pédagogie Montessori ? Quelles sont les particularités de la motricité globale et de la motricité fine ? Pourquoi est-il important de stimuler la motricité libre de l’enfant ?

Progression de la Motricité globale

La motricité globale fait référence à la faculté de l’enfant de découvrir son environnement. Il met en œuvre des habiletés motrices qui englobent la locomotion, la stabilisation et la manipulation pour explorer son environnement. Grâce à elle, le jeune enfant va apprendre à maîtriser ses mouvements et à fournir un effort contrôlé.

Les divers bénéfices de la motricité globale dans la méthode Montessori

En offrant à un enfant en bas âge des jouets Montessori destinés à travailler sa motricité globale, vous lui donnez l’opportunité de développer une image positive de son corps. Il sera introduit à un style de vie équilibré à travers une activité amusante et constructive. Il faut également mentionner que les recherches ont prouvé que le travail de la motricité globale influence non seulement la progression physique mais aussi les aptitudes intellectuelles de l’enfant. Cela lui inculque les valeurs solides comme la patience, la persévérance et l’estime de soi. Nous pouvons remarquer des effets qui se manifestent à long terme comme l’autonomie et un sens aigu des responsabilités. À partir de l’âge scolaire, l’éducation déjà fournie pour développer la motricité globale contribuera à soigner sa position assise et l’aidera à avoir une écriture raffinée et étudiée.

Les étapes d’évolution de la motricité globale

Le développement de la motricité globale chez l'enfant selon Montessori est une évolution continue. Selon la docteure Montessori, cela représente la manifestation de la personnalité unique de chaque enfant et une mise en avant de ses caractéristiques spécifiques. Ce développement se fait de manière progressive.

De 0 à 6 mois

Dès les premières semaines du bébé, nous pouvons constater des mouvements basiques, souvent au niveau de la partie supérieure du corps. Il faut savoir que le mouvement global chez les bébés débute d’abord à partir de la tête pour aller vers les membres inférieurs. Dans ce contexte, il est préférable de poser le nouveau-né sur le ventre et de lui donner des hochets Montessori ou encore des anneaux de dentition. Ces accessoires optimisent la coordination du mouvement et l’éveil sensoriel.

Jusqu’à 1 an

À partir du palier des 7 mois, le bambin voudra se déplacer pour découvrir l’espace où il évolue. Il se mettra à 4 pattes et avancera ainsi dans toutes les directions pour appréhender son environnement. Il trouvera du soutien sur les surfaces comme les canapés, les murs et même les chaises. Aussi, il est important de quitter la position sur le ventre ou sur le dos et de l’aider à s’asseoir pour maîtriser cette posture. Lorsqu’il fêtera sa première annéesa marche sera de plus en plus coordonnée. Sous votre surveillance, il pourra même monter les escaliers.

La motricité fine

La motricité fine représente une manière d’observer et de comprendre le monde. En effet, l’enfant utilise ses mains pour manipuler les objets autour de lui. Elle fait aussi accroître ses aptitudes visuelles et auditives. La coordination mains/yeux est l’une des bases fondatrices de son autonomie et du développement de ses facultés cérébrales et cognitives.

Les repères importants

On distingue plusieurs paliers du développement de la motricité fine chez l'enfant selon Montessori :

À partir de 10 mois

À ce stade, le petit peut manipuler un jouet en le passant d’une main à une autre. Il peut le lancer, le frapper contre le mur ou contempler son mouvement. Désormais, il exerce des mouvements contrôlés et apprend progressivement à maîtriser sa force.

Entre 18 mois et 2 ans

Vers les 2 ans, le jeune enfant maîtrise désormais les principes d’emboîtement et d’encastrement. Il pourra soulever les objets et les tenir fermement. Pour affirmer son indépendance, on remarquera qu’il tentera même de s’habiller seul en boutonnant sa chemise par exemple.

À l’âge de 4 ans

À cet âge, le petit pourra parfaitement manipuler les jeux de construction. Il sera aussi capable d’utiliser les ciseaux pour le découpage de formes précises, tenir un stylo fermement entre ses doigts, dessiner des formes et tracer des lignes sans dévier. Dans la vie quotidienne, il aura assez de contrôle sur les muscles de ses doigts pour pouvoir se verser un verre d’eau par exemple et nouer ses lacets sans demander l’aide d’un parent.

Entre 6 et 7 ans

Entre 6 et 7 ans, l’enfant peut apporter plus de précision à ses dessins. Nous remarquons que ses personnages portent plus de détails : les contours, les traits sont mieux définis et les formes sont beaucoup plus précises. Désormais, il est tout à fait capable d’écrire les chiffres et les lettres.

Au-delà de 8 ans

C’est l’âge vers lequel l’enfant sera parfaitement capable de maîtriser l’écriture cursive à l’école. Il aura le tonus musculaire nécessaire pour agripper des objets qui nécessitent une minutie particulière comme les aiguilles ou le marteau.

L'évolution de la motricité libre

Dans la pédagogie Montessori, le concept de motricité libre est un élément essentiel. Il permet à l’enfant de se familiariser avec les composantes de son environnement sans entrave ni obstacle.

Les moments clés

Le développement de la motricité libre chez l'enfant selon Montessori est évolutif. L’intervention d’un adulte n’est pas nécessaire dans le processus de la croissance motrice des enfants. Cette théorie stipule donc que laisser le bébé libre de ses mouvements serait, au contraire, une façon de lui offrir un sentiment de sécurité. Il est important de rappeler que la méthode Montessori insiste sur l’importance de l’apprentissage par le biais du libre choix et de l’autonomie.

Durant les premiers mois de son existence, nous remarquons que l’enfant manifeste des gestes involontaires et instinctifs. Ils constituent des réactions aux sons extérieurs et des stimulations visuelles. Par la suite, il parviendra à bouger la tête doucement avant de devenir progressivement plus actif vers les 5 mois. Entre 8 mois et un an, il passera de 4 pattes à une position debout. Même s’il tombe à maintes reprises, il est important de lui laisser le champ libre pour se redresser tout seul et maîtriser ses pas. C’est ainsi que vers les 18 mois, il pourra avoir une marche droite et équilibrée. C’est ce palier qui marquera une relation homogène entre son mouvement global et sa motricité fine. Enfin, il est conseillé de ne pas brusquer le petit ni de lui imposer un rythme spécifique puisque chaque enfant est unique.

Impact positif

Encourager la motricité libre de l’enfant acquiert de multiples bénéfices. Cela a une influence constructive sur son développement psychique et mental. En lui fournissant un cadre agréable pour s’exprimer et expérimenter, vous lui fournissez les atouts nécessaires pour construire sa confiance en soi et son self estime. En effet, les petits ayant grandi dans cette perspective, sont non seulement plus autonomes, mais deviennent très disciplinés. Encourager votre enfant à développer sa motricité libre permet aussi de réduire les risques d’accident. En évitant de surprotéger son enfant, le parent lui apprend à avoir une meilleure préhension des risques possibles dans son entourage et à les éviter.

Par quels moyens peut-on stimuler la motricité libre de l’enfant ?

Plusieurs jeux et jouets Montessori seront très utiles pour encourager l’enfant à découvrir son entourage. Nous citerons le tapis d’éveil, les hochets, les anneaux de dentition pour les premiers mois. Favorisez les jouets de petite taille, agréés par l’AMI, qu’il pourra mettre dans la bouche sans aucun danger. Aux alentours des 12 mois, nous suggérerons le chariot de marche par exemple afin de l’aider à explorer la posture debout et à entraîner le mouvement des pieds.

Nous vous recommandons ces autres pages

Nos derniers articles

Guide des jeux Montessori

Les bienfaits de la pédagogie Montessori sur les enfants

Où jouer aux jeux Montessori dans la maison ?

Comment ranger les jeux Montessori après avoir joué ?

Comment créer une salle de jeux Montessori ?

La rotation des jeux Montessori

Ces produits pourraient vous interesser

Circuit à Billes – Arc-en-ciel

Puzzle à Encastrer – Bus

Planche d’Équilibre en Bois

Couteau en Bois Montessori

Puzzle Montessori – Logisteck

Jeu à empiler chiffre “Jungle”

paradis du jouet logo
Inscrivez-vous à la newsletter & recevez -10 % sur votre première commande

Profitez-en !